Accueil > 2008 > Evénements par régions > Centre > Indre-et-Loire > Le Muscle à Tours

Le Muscle à Tours

Compte rendu par la compagnie Le Muscle

Le Muscle avait décidé, ce 25 Octobre, d’intervenir dans le cadre de Rue libre, avec une opération marathon et en déambulation lancée comme un avis à la population dans les artères, les veines et les vaisseaux du centre de Tours.

Pour ce faire nous avions décidé d’une collaboration artistique avec un ensemble de dj’s satiriques et engagés : Polémix, la voix off et dj flash ball (www.polemixetlavoixoff.com) ainsi qu’avec un groupe de
comédiennes, improvisé et baptisé pour l’occasion "les pommes pas nettes", une galerie de sarcosettes missionnées (distribution entre autre chose de pastilles vichy, chorégraphies citoyennes...) et désireuses d’entrer en contact avec toute la population, armées
d’un sourire figé sur et pour tout le monde.

Ensemble, un groupe composé d’une dizaine de personnages attelé au
KAmion, nous avons monté un coup, un acte bouffon en déambulation.
Pendant 7 Heures et sur 26 km en centre ville, nous sommes intervenus avec une puissance de son et de feux adaptée pour l’occasion.
Notre volonté était et est toujours, celle de questionner la rue et
plus précisément les quidams et leurs trajectoires, sur l’actualité
qui nous gouverne.

Notre action a su montrer notre envie d’échanger, et de s’engager en
Roue libre et en Rue libre sur un terrain politique mêlant interrogations et dérisions sur les thèmes de l’actualité, qui sont ceux de
la crise, de la culture, de la consommation... Point d’envie de notre part de diriger un débat mais plutôt l’envie de bousculer les mentalités rencontrées à travers une performance artistique qui assume son objet et son sujet, une agitation des consciences par un travail de mixage authentique et original, en live, partant des voix de ceux qui font le monde politique.

Un relais personnifié avec, comme nous l’évoquions plus haut, une
galerie de personnages, tous fiers de leur citoyenneté, et heureux de
la partager, maniant à tout bout de champ des slogans plus ou moins habiles, et surtout soulignant une situation grotesque, absurde même.
Des slogans rappelant les grandes heures des "manifestations de droite" nées pour crier à la rue notre volonté de "rester vivant" en 2003, en 2004, en 2005... en 2008, en 2009 ?

Sur notre KAmion, transformé en plateau, 3 Dj’s officiaient, mélangeant savamment les voix et les sons d’une musique électronique fabriquée, amplifiant de manière pertinente et impertinente à la fois des discours inventés et absurdes comme s’ils étaient diffusés par une radio libre et ambulante. Discours balancés comme autant de slogans et repris en cœur par la population suivant le KAmion dans un jeu de rôle complice.
En toile de fond de ce décor roulant, une dérision exacerbée,
parfois grinçante mais toujours en contact avec les quidams croisés,
interloqués ou fidélisés, râleurs, frondeurs ou suiveurs, surpris ou conquis par l’initiative, touchés ou simplement détachés.

Au pas presque cadencé, la journée fut une réussite tant au niveau
des rencontres qui s’y sont improvisées qu’au niveau des situations
qui s’y sont déclenchées. Nous avons réussi ce parcours-marathon, en investissant un espace public large et avec un propos qui a su trouver les résonances et les respirations nécessaires tout au long de cette journée unique.

Toute l’équipe se pose actuellement la question de trouver un autre
événement pour provoquer à nouveau ce dispositif avec la ferme
intention de développer en acte et ensemble l’impertinente pertinence
qu’elle contient. Pour nous, c’est un succès tellement l’envie de remettre sur le macadam le Polémix sound system et le KAmion reste intacte et
partagée par chacune et chacun de l’équipe.

Ainsi, si au détour d’une rue vous croisez une affichette ou une
invitation comme celle ci, laissez vous embarquer et déjouez les pièges de la pensée unique et royale. Rejoignez le cortège qui se forme des humanités rencontrées...

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0