Accueil > 2008 > Evénements par régions > Bretagne > Finistère > Brest > Les yeux dans les mirettes

Les yeux dans les mirettes

Il est midi. Nous débarquons au Fourneau, aménagé comme un petit
restaurant, ambiance guinguette, avec 8 petites tables entourées chacune de 3 chaises.

Après une rapide tournée de bisoux, brief préparatoire. Nous avons
rendez-vous avec huit élus de la couronne de Brest pour une sorte de
"slow dating" le temps d’un repas. Chacun son élu. Avec nous, en guise
de truchement et de témoin, un "passeur" du Fourneau. Les tables et les convives sont tirées au sort. A peine avons nous le temps d’une question que nos élus sont arrivés et que c’est l’heure de l’apéro.

Nous sommes tous, artistes, élus, passeurs /&/ organisateurs, légèrement éberlués pour cette aventure sans précédent pour chacun de nous. Et c’est parti.

Et ce seront huit aventures complètement différentes d’une table à
l’autre, réunies cependant par une sympathie omniprésente.
Où les arts de la rue deviennent la toile de fond pour un art de la vie,
de la rencontre et de la connivence.

Le repas est parfait, le service discret. Très vite, on oublie le cadre
pour entrer de plein-pied dans la rencontre. Et il faut souvent se
rappeler les uns aux autres de manger tellement nous sommes absorbés.

Nous ne nous connaissons pas ; je veux dire par là que les élus ne nous
ont pas vus jouer. Les commentaires sur notre spectacle ne risquent donc pas de phagocyter la conversation. Le spectacle, ce sera la cerise sur le gâteau, après la rencontre. Les sujets abordés tourneront donc
principalement autour de nos itinéraires respectifs, artistes ou élus,
comment nous en sommes venus là, nos rêves et enjeux, les difficultés
parfois que nous rencontrons.

En ce qui me concerne particulièrement, l’itinéraire fut d’importance
considérable qui me mena d’un bout de la planète à l’autre à la suite de
mon interlocutrice, new-yorkaise d’origne italienne ayant bourlingué de
la californie à Paris, de l’Autriche à la Bretagne.

Pour d’autres (Jacot, Louis), ce fut la rencontre avec une nouvelle élue
"dans la fraicheur de toutes les découvertes". Aux questions qu’elles se
posaient sur ce qu’elles pouvaient instaurer avec finalement peu de
moyens, les Passeurs témoignèrent du travail du Fourneau, et des
solutions qu’ils avaient pu mettre en place au long des années.

Chacun de ces élus, -le fait qu’ils soient avec nous en témoigne-
était animé d’une envie, d’une disponibilité et d’une curiosité précieuses. Pour nous, outre la découverte de personnalités attachantes, ce fut aussi celle des problématiques de ceux qui font que nous jouons dans l’espace public, un voyage de l’autre côté des miroirs.

Personne ne s’est senti déplacé, à côté, y-compris Laetitia qui faisait
ce jour là ses premiers pas avec nous.

Un petit miracle de convivialité.

Et le début d’un sillon qui nous donne l’envie de continuer.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0